> Projet de structures pour l’ensemble du réseau | Metrolinx Engage

Network-Wide Structures Project

Projet de structures pour l’ensemble du réseau

À propos

Dans le cadre du programme d’expansion de GO, Metrolinx a identifié diverses infrastructures nécessaires pour atteindre les objectifs de niveau de service dans l’ensemble du réseau.

Ce projet représente un changement qui n’a pas été examiné dans le rapport environnemental sur le projet (REP) de l’expansion du corridor ferroviaire de Barrie (2017) déjà approuvé et qui nécessite un addenda important dans le cadre du processus d’évaluation des projets de transport en commun (PEPTC) (Règlement de l’Ontario 231/08).

Le projet vise à faciliter l’expansion du corridor ferroviaire de Barrie grâce à des sauts-de-mouton avec passages à niveau. Ces améliorations amélioreront le respect des délais, la flexibilité et la fiabilité opérationnelles et réduiront les problèmes de circulation. Ce projet facilitera le programme d’expansion de GO, notamment la construction d’une nouvelle voie préalablement approuvée. Pour soutenir l’expansion de GO le long du corridor ferroviaire de Barrie, les passages à niveau suivants seront modifiés :

Ville de Vaughan, dans la région de York

  • McNaughton Road, saut-de-mouton de la route passant sur la voie ferrée

Dans le cadre du projet structurel sur l’ensemble du réseau, Metrolinx a travaillé continuellement avec la ville d’Aurora, dans la région de York, et les propriétaires fonciers pour trouver une solution de conception pour le saut-de-mouton proposé à Wellington Street East. Bien que des progrès aient été réalisés sur plusieurs fronts, il reste du travail à faire pour s’entendre sur une solution qui répond aux besoins de la ville, de la région, des propriétaires fonciers et de l’expansion de GO.

Pour tenir compte du temps supplémentaire nécessaire pour une solution de conception, Metrolinx demandera l’approbation de l’EE pour le projet de séparation de Wellington Street East au moyen d’un addenda autonome au Rapport environnemental sur le projet du corridor ferroviaire de Barrie en 2017. L’addenda du rapport de projet environnemental (REP) aura lieu une fois les travaux terminés pour répondre aux préoccupations des intervenants liées à sa conception.

L’addenda au processus d’évaluation du projet de transport en commun de structures à l’échelle du réseau fait partie des travaux effectués sur les corridors. Pour en savoir davantage sur les autres projets de travaux sur les corridors, cliquez ici.

Map of the Barrie Corridor

Avancement du projet

 

L’avis de l’addenda pour le saut-de-mouton de McNaughton Road (dans le cadre du projet de structures pour l’ensemble du réseau) a été publié le 3 juin 2021 et l’examen public de 30 jours de l’addenda au rapport environnemental sur le projet significatif (REP) a été mis à la disposition du public pour examen du 4 juin au 5 juillet 2021. Il a fait l'objet d'un examen par le ministre de l'Environnement, de la Conservation et des Parcs. La déclaration d'achèvement a été publiée et le projet peut maintenant mener à bien la phase de conception détaillée et de mise en œuvre.

La deuxième ronde virtuelle de consultation publique sur le projet du saut-de-mouton de McNaughton Road (qui fait partie du projet de structures pour l’ensemble du réseau) s’est tenue du 27 novembre au 11 décembre 2020. Il s’agissait de la troisième ronde de consultation publique pour l’ensemble du programme d’expansion GO. Consultez les documents de cette ronde de consultation

Un cycle de consultation publique s'est tenu en ligne du 18 août au 1er septembre 2020 pour le programme d'expansion complète du réseau GO. Les participants ont pu prendre connaissance du projet de structures pour l’ensemble du réseau et poser des questions d’ordre général en rapport avec le projet à Metrolinx. Aucune nouvelle information n’a été présentée dans le cadre du projet de structures pour l’ensemble du réseau. Consultez les document de ce vague. 

La première ronde de consultation s'est tenue hors ligne en février 2020. Le but de cette consultation était de présenter le projet de structures pour l'ensemble du réseau. Consultez les documents de la première ronde

 

Un processus d’évaluation des projets de transport en commun (PEPTC) est un processus d’évaluation des répercussions ciblé créé spécifiquement pour les projets de transport en commun. Le processus comprend une phase de préconsultation suivie d’une phase réglementée de 120 jours et comprend une consultation, une évaluation des impacts positifs et négatifs, une évaluation des mesures d’atténuation des impacts négatifs et de la documentation.

UUn processus d’évaluation des projets de transport en commun assure la protection des milieux naturels, sociaux, culturels et économiques et l’atténuation des effets négatifs potentiels de l’infrastructure proposée.

Les processus d’évaluation des projets de transport en commun sont régis par la Loi sur l’évaluation environnementale de l’Ontario, plus précisément le Règlement de l’Ontario 231/08 sur les projets de transport en commun et entreprises de Metrolinx, et sont soumis à l’examen du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs avant d’être terminés.

Le public, les intervenants et les Autochtones sont consultés tout au long du processus.

La nouvelle infrastructure de transport en commun susmentionnée est évaluée dans le cadre du processus d’évaluation des projets de transport en commun en vertu du Règlement de l’Ontario 231/08 - Projets de transport en commun et entreprises de Metrolinx, soit à titre d’addenda au processus d’évaluation des projets de transport en commun déjà terminé.

Dans le cadre du programme d’expansion GO, Metrolinx s’est engagé à améliorer le service du corridor ferroviaire Barrie. Des mises à niveau du système sont prévues le long de ce corridor ferroviaire, y compris les modifications à l’infrastructure nécessaire pour soutenir l’introduction de trains supplémentaires pour répondre à ces besoins.

Le 5 octobre 2017, le Ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs (MECP) a émis un avis pour le lancement des travaux à Metrolinx dans le cadre du projet d'expansion du corridor ferroviaire de Barrie. Par la suite, une déclaration d'achèvement a été soumise par Metrolinx au MECP, ce qui a permis de compléter le Processus d’évaluation des projets de transport en commun (PEPTC). Grâce à la planification et aux études techniques réalisées dans le cadre du projet de structures à l'échelle du réseau, le saut-de-mouton de McNaughton Road a été proposé comme modification le long du corridor ferroviaire de Barrie afin d'améliorer la ponctualité, la souplesse et la fiabilité des opérations et de réduire les conflits de circulation.

Ce changement (le saut-de-mouton proposé de McNaughton Road) au projet d'expansion du corridor ferroviaire de Barrie a été jugé incompatible avec la description du projet décrite dans le rapport environnemental du projet d'expansion du corridor ferroviaire de Barrie sur le processus d’évaluation du projet de transport en commun (REP PEPTC) (Hatch 2017a). En vertu du paragraphe 15(1) du Règlement de l’Ontario 231/08, tout changement incompatible avec un REP précédemment approuvé nécessite une réévaluation des effets associés au projet, la détermination de nouvelles mesures d’atténuation potentielles et éventuellement de nouveaux systèmes de surveillance dans un addenda au REP précédemment approuvé. Par conséquent, Metrolinx a préparé cet addenda au REP pour évaluer les effets associés au projet du saut-de-mouton de McNaughton Road.

Metrolinx a maintenant terminé un addenda au REP en vertu du Règlement de l’Ontario 231/08, Projet de transport en commun et entreprises Metrolinx pour le projet d’expansion du corridor ferroviaire de Barrie pour le saut-de-mouton du McNaughton Road. Le Processus d’évaluation des projets de transport en commun (PEPTC) a permis d’évaluer les impacts environnementaux potentiels associés au projet de transport en commun, de déterminer les mesures d’atténuation de ces impacts et d’élaborer un programme de surveillance pour vérifier l’efficacité des mesures d’atténuation proposées.