> Qualité de l’air | Metrolinx Engage

Qualité de l’air

Les études environnementales ont pour but de :

  • Établir les conditions existantes (de référence);
  • Identifier et caractériser les caractéristiques existantes;
  • Réaliser des analyses d’impact;
  • Élaborer des mesures pour éviter, minimiser ou atténuer les effets négatifs potentiels.

Les méthodes utilisées pour réaliser ces études sont les suivantes :

  • Examiner les gaz d’échappement des véhicules et les émissions de gaz à effet de serre (GES). L’évaluation était basée sur les données historiques accessibles au public captées dans les stations de surveillance de la qualité atmosphérique à proximité de la zone d’étude.
  • La moyenne des données sur cinq ans a été calculée afin de saisir les données existantes sur la qualité de l’air provenant des stations de surveillance. Les émissions capturées comprennent :
    • Les émissions des automobiles;
    • Les émissions ferroviaires diesel;
    • Les émissions industrielles.
  • Identifier les impacts négatifs potentiels, déterminer le besoin d’atténuation et fournir une stratégie ou une liste de mesures d’atténuation potentielles basées sur les plans de construction et d’exploitation.

Conditions environnementales existantes

Toronto 

  • Les niveaux de qualité de l’air ambiant sont majoritairement inférieurs aux critères et aux normes de qualité de l’air ambiant provinciaux et fédéraux respectifs; toutefois, certains niveaux présentent des dépassements importants, notamment :
    • Benzo[a]pyrène;
    • Benzène;
    • Dioxyde d’azote.
  • Les contaminants présentant des niveaux de concentration de fond plus élevés, supérieurs à 80 % des normes fédérales, comprennent le dioxyde d’azote et les particules fines (PM2.5).
  • Les données météorologiques de l’aéroport Pearson de Toronto sur une période de cinq ans (2016 à 2020) montrent une direction prédominante du vent soufflant du nord-ouest, de l’ouest et du sud-ouest, et une prédominance du vent à faible vitesse du sud-est.

Mississauga-Est

  • Les niveaux de qualité de l’air ambiant sont majoritairement inférieurs aux critères et aux normes de qualité de l’air ambiant provinciaux et fédéraux respectifs; toutefois, certains niveaux présentent des dépassements existants, notamment :
    • Benzo[a]pyrène;
    • Benzène;
    • Dioxyde d’azote.
  • Les contaminants présentant des niveaux de concentration de fond plus élevés, supérieurs à 80 % des normes fédérales, comprennent le dioxyde d’azote et les particules fines (PM2.5).
  • Les données météorologiques de l’aéroport Pearson de Toronto sur une période de cinq ans (2016 à 2020) montrent une direction prédominante du vent soufflant du nord-ouest, de l’ouest et du sud-ouest, et une prédominance du vent à faible vitesse du sud-est.

Mississauga-Ouest

  • Les niveaux de qualité de l’air ambiant sont majoritairement inférieurs aux critères et aux normes de qualité de l’air ambiant provinciaux et fédéraux respectifs; toutefois, certains contaminants présentent des dépassements, notamment :
    • Benzo[a]pyrène;
    • Benzène;
    • Dioxyde d’azote.
  • Les contaminants présentant des niveaux de concentration de fond plus élevés, supérieurs à 80 % des normes fédérales, comprennent des particules fines (PM2.5).
  • Les données météorologiques de l’aéroport Pearson de Toronto sur une période de cinq ans (2016 à 2020) montrent une direction prédominante du vent soufflant du nord-ouest, de l’ouest et du sud-ouest, et une prédominance du vent à faible vitesse du sud-est.

Souhaitez-vous partager des idées ou des préoccupations concernant ces études environnementales?

Donnez votre avis