> Glossaire | Metrolinx Engage

Glossaire

À faibles émissions de carbone : Dans le secteur du transport, cela concerne les véhicules qui produisent peu d’émissions de gaz à effet de serre en raison d’une meilleure efficacité et de l’adoption de technologies de carburant électriques ou de rechange. La réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport est principalement axée sur la diminution des trajets et sur le passage à des moyens, de technologies et des carburants écosensibles.

Centres de croissance urbaine : Selon le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2017, Annexe 4, 25 zones du centre-ville sont destinées à un usage mixte, sont hautement denses et comportent des éléments axés sur le transport en commun pour la croissance résidentielle et commerciale et l’intensification d’une municipalité.

Centres de mobilité : Zones de grande gare de transport en commun où plusieurs modes de transport se rencontrent et où l’on retrouve une grande densité d’utilisations des terres diverses, ce qui favorise et soutient l’utilisation du transport en commun et du transport actif. Les centres de mobilité se trouvent à l’intersection de deux parcours de réseau de transport en commun rapide et fréquent ou plus, sont conçus pour supporter un grand nombre d’embarquements et de débarquements et facilitent les correspondances fluides et efficaces entre les divers modes. Ils comportent une forte concentration d’emplois, de foyers, de services publics et d’autres utilisations des terres axées sur le transport en commun, ou ont un potentiel d’aménagement de haute densité comprenant une vaste gamme d’utilisation des terres. Voir la définition de Zone de grande gare de transport en commun.

Centres de transports de marchandises : Selon les Directives de l’Ontario en matière d’aménagement facilitant le transport des marchandises de 2016, il s’agit de regroupements d’utilisations semblables visant à minimiser les conflits potentiels le long des routes et des couloirs de transport et avec les types de véhicules circulant en sens inverse auxquels les camions de transport peuvent faire face au moment de sortir d’un site ou d’y entrer.

Communautés complètes : Comme défini dans le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2017 : Quartiers à utilisations mixtes et autres secteurs d'une ville, d'un village ou d'une zone de peuplement qui permettent aux gens de tous âges et de toutes capacités d'avoir facilement accès à la majorité des nécessités de la vie quotidienne, comme une combinaison adéquate d'emplois, de magasins locaux et de services, différents types de logements, différents choix de transport et des installations de services publics. Les communautés complètes sont sensibles à l’âge et peuvent prendre différentes formes selon le contexte.

Corridor de priorité au transport en commun : Selon le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2016, Annexe 5, ou comme défini par la province aux fins de mise en oeuvre du Plan de croissance. Voir également la Politique 2.24 du Plan de croissance « Couloirs et stations de transport en commun ».

Covoiturage : Il s’agit d’un type de mobilité partagée qui comprend le covoiturage traditionnel et le covoiturage dynamique où les passagers ayant une destination commune partagent le véhicule et les coûts du trajet. En contexte de covoiturage traditionnel, les conducteurs offrent un trajet prédéfini aux passagers selon une destination finale commune, par exemple, le lieu de travail. Le covoiturage dynamique s’appuie sur une connectivité en temps réel entre les conducteurs et les passagers, qui peuvent réserver des trajets sur demande lorsque le point de départ et d’arrivée du passager est compatible avec le trajet prédéterminé du conducteur. Voir la définition de Mobilité partagée et Mobilité sur demande.

Développement axé sur le transport en commun : Utilisations des terres et paysage urbain conçus pour rendre le transport en commun plus viable et attirant. Il s’agit souvent d’aménagement compact à utilisations mixtes comportant un haut niveau d’emplois et de densité résidentielle.

Données massives : Grands ensembles de données qui soutiennent l’analyse prédictive et l’analyse du comportement des utilisateurs, notamment la géolocalisation des données concernant les tendances de déplacement d’une personne. Les données massives peuvent servir à renseigner des recherches et des analyses sur le transport et à offrir des produits et services personnalisés.

Excellence de conception : Une stratégie permettant d’offrir de manière simple un réseau de transport intégré aux passagers. L’architecture, la conception urbaine, l’aménagement paysager, la signalisation, l’orientation et l’intégration des oeuvres d’art sont de nature inclusive. L’excellence de conception touche tous les points du passager, incluant : Accès et accessibilité universels, harmonisation des tarifs, sécurité et confort, planification des itinéraires et technologie intégrée.

Extérieur de la zone : La zone géographique comprenant les villes de Barrie, de Brantford, de Guelph, de Kawartha Lakes, d'Orillia et de Peterborough; les comtés de Brant, de Dufferin, de Haldimand, de Northumberland, de Peterborough, de Simcoe et de Wellington; et les régions de Niagara et de Waterloo. Ce terme repose sur la définition fournie dans le Plan de croissance avec la région élargie du Golden Horseshoe (2017).

Gestion de la demande des déplacements (GDT) : Selon la déclaration de principes provinciale de 2014, il s’agit d’un ensemble de stratégies entraînant une utilisation plus efficace du réseau de transport en influençant les comportements de déplacement par mode, moment de la journée, fréquence, longueur du trajet, réglementation, parcours ou coût. Par exemple : le covoiturage, le cofourgonnettage et les navettes, la gestion du stationnement, la conception des sites et les installations sur place qui soutiennent le transport en commun et la marche, les installations et programmes de vélo; les prix (péages routiers ou remises sur le transport en commun), les horaires de travail flexibles, le télétravail, les voies pour véhicules multioccupants, les parcs-o-bus, des mesures incitatives pour le covoiturage, l'utilisation du transport en commun, la marche et le vélo; des initiatives visant à décourager les déplacements en voiture.

Gestion des réseaux de transport : Ensemble de stratégies opérationnelles qui améliore la sécurité, le rendement et l’efficacité du réseau et des infrastructures de transport à l’heure actuelle au moyen de la gestion et de l’exploitation de réseaux de transport intermodal de surface, y compris la technologie, les services et les processus. Les systèmes de transport intelligents sont considérés comme étant une forme particulière de gestion des réseaux de transport. Voir la définition de Systèmes de transport intelligents.

Installation ferroviaire : Corridors ferroviaires, voies d’évitement, gares, installations intermodales, postes de triage et utilisations connexes et terres réservées à des installations ferroviaires futures. Voir la définition d’Installations intermodales.

Installations intermodales : Selon les Directives de l’Ontario en matière d’aménagement facilitant le transport des marchandises de 2016, il s’agit d’un endroit où les changements de modes peuvent être effectués dans le cadre d’un même trajet. Par exemple, une installation intermodale de transport de marchandises conventionnelle est un poste de triage ferroviaire où les conteneurs sont transférés entre les camions et les trains.

Kilomètres-véhicules parcourus (KVP) : Il s’agit d’une mesure de l’utilisation des routes, fréquemment utilisée pour estimer les embouteillages, qui reflète la distance parcourue par un individu en voiture ou, plus communément, la distance cumulative parcourue par tous les véhicules dans une région urbaine durant une période en particulier. Les KVP peuvent refléter le lien entre l’utilisation des terres et le transport. Les utilisations des terres qui sont éloignées les unes des autres entraînent de plus grands trajets, davantage d’embouteillages sur les routes et une augmentation des kilomètres-véhicules parcourus, par exemple.

Mesures prioritaires relatives au transport en commun : Il s’agit de techniques conçues pour minimiser les retards des autobus et des véhicules ferroviaires aux intersections et le long de routes congestionnées afin d’offrir un service plus rapide et plus fiable. Les mesures prioritaires relatives au transport en commun comprennent les voies réservées aux VMO, les voies réservées aux autobus, la signalisation prioritaire et les voies d’évitement des files d’attente. Voir la définition de Systèmes de transport intelligents, de Corridor de priorité au transport en commun et de Gestion des réseaux de transport.

Mobilité en tant que service : Il s’agit d’une nouvelle technologie de mobilité qui décrit l’intégration de divers services de transport, y compris le transport en commun, l’autopartage ou le vélopartage, les taxis, le covoiturage et les autres formes de mobilité partagée qui sont rassemblées et utilisées sous forme d’abonnement afin de répondre aux besoins particuliers des individus. Voir la définition de Nouvelle mobilité et Mobilité partagée.

Mobilité intégrée : Une pratique décrivant l’unification de divers modes de transport et de fournisseurs de mobilité pour former un réseau reliant les voyageurs de leur point de départ à leur destination à l’aide de correspondances fluides soutenues par l’usage d’une planification, d’une conception, d’une infrastructure et des solutions technologiques à accès facile (paiement intégré, mobilité en tant que service, information en temps réel et planification des itinéraires par plusieurs modes). Voir Mobilité en tant que service et Nouvelle mobilité.

Mobilité partagée : Il s’agit d’un type de nouvelle mobilité qui comprend une vaste gamme de services de transport et de modèles d’affaires, et qui est partagée entre les utilisateurs. Par exemple : vélopartage, autopartage, transport microcollectif, repérage de trajets et covoiturage. Voir la définition de Nouvelle mobilité.

Mobilité sur demande : Services de mobilité partagée qui sont offerts à l’utilisateur sur demande et sur une courte période, par téléphone ou au moyen d’un appareil électronique mobile. Voir la définition de Mobilité partagée.

Multimodal : Plus d’un mode de transport est employé lors d’un déplacement-personne, par exemple, lorsque l’on se rend à une gare de transport en commun à vélo ou en voiture.

Ce terme repose sur la définition fournie dans le Plan de croissance avec la région élargie du Golden Horseshoe (2017) : la disponibilité ou l'utilisation de divers moyens de transport : automobile, marche, bicyclette, autobus, transports urbains rapides, train (de banlieue et de marchandises), camion, avion, bateau. (Fondé sur la DPP (2014) et modifié pour ce Plan.)

Nouvelle mobilité" : Terme servant à décrire une série de nouveaux services de transport qui sont possibles grâce à l’élaboration et à la convergence de technologies (p. ex, téléphones intelligents, données en temps réel, véhicules autonomes et connectés) et de modèles d’affaires (p. ex, mobilité partagée et mobilité en tant que service). Voir la définition de Véhicules autonomes, de Véhicules connectés, de Mobilité en tant que service et de Mobilité partagée.

Orientation : Système d’orientation composé de signalisation, de cartes et de renseignements offerts permettant aux voyageurs de choisir un trajet, de surveiller leur déplacement et de reconnaître leur destination. Les systèmes d’orientation peuvent être conçus pour guider les gens au sein d’un environnement bâti complexe comme une plaque tournante du transport ou pour aider les gens à se repérer au sein d’un réseau de transport en commun ou d’un réseau cyclable.

Part du mode de transport : Le pourcentage de déplacements-personnes effectué au moyen d’un mode de déplacement comparé au nombre total de déplacements effectués au moyen de tous les modes.

Ce terme repose sur le terme « part modale » figurant au Plan de croissance avec la région élargie du Golden Horseshoe (2017) : la part modale est le pourcentage de déplacements-personnes effectué au moyen d’un mode de déplacement comparé au nombre total de déplacements effectués au moyen de tous les modes.

Partage de véhicules : Il s’agit d’un type de mobilité partagée qui consiste à partager des voitures ou une flotte de voitures en tout temps entre plusieurs utilisateurs sur demande qui offre des périodes de location et des tarifs flexibles (utilisation ponctuelle ou abonnement). Ces services peuvent être bidirectionnels, ce qui nécessite que les clients empruntent et retournent le véhicule au même endroit, ou être unidirectionnels, permettant au client d’emprunter et de retourner les véhicules à différents endroits au sein d’une zone de service. Voir la définition de Mobilité partagée.

Péages pour les voies pour véhicules à multioccupants : Une voie réservée aux véhicules multioccupants (VMO) est une voie que peuvent aussi occuper les véhicules à un seul occupant grâce à un système de péage. Voir la définition de Voies réservées aux véhicules multioccupants.

Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe : Il s’agit d’un plan provincial à long terme qui s’allie au Plan de la ceinture de verdure, au Plan de conservation de la moraine d’Oak Ridges et au Plan de l'escarpement du Niagara afin de gérer la croissance, construire des communautés complètes, diminuer l’étalement urbain et protéger l’environnement naturel.

Premier et dernier kilomètre : Le premier et dernier kilomètre décrit les difficultés auxquelles sont confrontées les gens lorsqu'ils se déplacent entre les stations de transport en commun, les centres de mobilité et les services de transport en commun à itinéraire fixe et leur maison, leur lieu de travail ou toute autre destination importante, dont les centres sportifs ou les hôpitaux.

Il est possible d'encourager l'utilisation d'options de rechange à la voiture et au stationnement, notamment au moyen de programmes qui favorisent le covoiturage; d'infrastructures bien éclairées qui sont propices à la marche, au vélo et à l'accès au transport en commun; et d'initiatives qui appuient la nouvelle mobilité, dont les services de navette sur demande.

Le premier et dernier kilomètre fait également référence au transport des marchandises vers et depuis les grandes installations intermodales, comme les postes de triage et les aéroports, et les destinations finales, comme les commerces de détail, les restaurants ou les résidences des clients.

Région élargie du Golden Horseshoe : Comme l’indique le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2017, il s’agit de la zone géographique concernée par le Plan de croissance par le règlement de l’Ontario 416-05 en vertu de la Loi de 2005 sur les zones de croissance.

Repérage de trajet : Il s’agit d’un type de mobilité partagée qui comprend les fournisseurs de services utilisant une application en ligne pour relier les passagers aux conducteurs de véhicules personnels et non-commerciaux. Les exploitants sont des entreprises de réseau de transport ou des entreprises de transport privées. Voir la définition de Mobilité partagée et Mobilité sur demande.

Réseau de transport en commun rapide et fréquent : Un réseau fluide et fiable de services de transport en commun offerts au moins toutes les 10 à 15 minutes toute la journée, chaque jour. Ce réseau consistera en des routes et des couloirs de transport en commun qui garantiront un service rapide et fiable au moyen d’infrastructures, d’éléments de conception et d’autres investissements particuliers, au besoin (saut-de-mouton complet, emprise exclusive, espacement plus grand entre les arrêts comparativement aux parcours conventionnels, signalisation prioritaire ou autres mesures de gestion des réseaux de transport). Le réseau de transport en commun rapide et fréquent proposé pour la RGTH permettra aux passagers du transport en commun d’effectuer des correspondances plus efficacement entre les trajets du réseau, ce qui comprend le métro, les autobus du Transitway, le service d’autobus rapides, le transport léger sur rail, ainsi que les corridors de priorité aux autobus.

Réseau de transport en commun rapide et fréquent est le terme remplaçant « Transport en commun rapide régional » employé dans le Plan de transport régional le Grand Projet (2008). Réseau de transport régional : Selon la déclaration de principes provinciale de 2014, le réseau de transport combiné, y compris toutes les municipalités de la région du grand Toronto et de Hamilton et de la zone élargie des services de GO Transit, comprend toutes les infrastructures et tous les services comme « installations, couloirs et emprises pour la circulation des personnes et des marchandises, et installations de transport connexes incluant les arrêts et terminus de transport en commun, les trottoirs, les pistes cyclables, les voies réservées aux autobus, les voies réservées aux véhicules à occupation multiple, les installations de transport ferroviaire, les parcs de stationnement, les parcs relais, les centres de services, les haltes routières, les postes d'inspection des véhicules, les installations intermodales, les ports, les aéroports, les installations maritimes, les embarcadères, les canaux et les installations connexes notamment pour l'entreposage et l'entretien ».

Réseau régional de voies cyclables : Il s’agit d’un réseau de voies cyclables axé sur les navetteurs et des infrastructures particulières qui soutiennent les trajets de longue distance (généralement supérieurs à 5 kilomètres), qui soutiennent les trajets de vélo traversant les frontières municipales et passant par plusieurs centres de croissance urbaine et qui offrent des correspondances aux gares de transport en commun rapide. Ces infrastructures peuvent comprendre des voies cyclables, des sentiers cyclables et des sentiers multifonctionnels.

Rues complètes : Comme défini dans le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2017 : Rues conçues pour équilibrer les besoins de tous les utilisateurs des routes, y compris les piétons, les cyclistes, les passagers du transport en commun et les automobilistes. Une approche de rues complètes comprend des routes prévues, conçues, exploitées et entretenues pour permettre aux voyageurs de tous âges et de toutes les capacités de voyager et d'accéder à des déplacements sûrs, commodes et confortables, peu importe leur mode de transport.

Service d'autobus express régional : Service de transport en commun consistant en des parcours d’autobus le long des autoroutes reliant normalement deux destinations importantes ou plus séparées par des distances supérieures à celles qui se trouveraient sur un parcours d’autobus conventionnel. Les vitesses de déplacement sont considérablement plus élevées que pour le transport en commun conventionnel et les parcours comprennent peu d’arrêts ou un espacement plus grand entre les arrêts (généralement entre 2 et 8 kilomètres). Les destinations importantes comprennent les centres urbains, les plaques tournantes du transport et les établissements importants. Les autobus express peuvent également servir le long de corridors achalandés pour offrir un service plus rapide sur de plus longues distances. Voir la définition de Service d’autobus rapides, de Service donnant la priorité aux autobus et de Corridor de priorité au transport en commun.

Service d’autobus rapide (SAR) : Infrastructure et service de transport en commun avec autobus circulant dans leur propre emprise séparée de la circulation, avec signalisation prioritaire spécifique et espacement plus important entre les arrêts que les services d’autobus conventionnels (généralement de 500 mètres à 1 kilomètre) afin de maintenir une vitesse moyenne plus élevée et de garantir la fiabilité du service. Voir la définition de Service d'autobus express régional, de Service donnant la priorité aux autobus et de Corridor de priorité au transport en commun.

Service donnant la priorité aux autobus : Service d’autobus circulant en totalité ou en partie au sein d’une emprise semi-exclusive, offrant ainsi une protection contre la circulation mixte, et utilisant les mesures prioritaires en transport en commun et d’autres éléments de conception pour en assurer la fiabilité et maintenir une vitesse plus haute que la moyenne (p. ex., signalisation prioritaire, voies d'évitement de file d'attente, voies réservées aux VMO et espace plus grand entre les arrêts). Ces services sont fiables et fréquents (au moins toutes les 15 minutes) toute la journée, sans nécessiter d’infrastructure particulière. Voir la définition de Service d’autobus rapides, de Service d'autobus express régional, de Réseau de transport en commun rapide et fréquent et de Corridor de priorité au transport en commun.

Service régional express (SRE) : Le programme de 10 ans (jusqu’en 2024) du Service régional express (SRE) de GO est formé d’une série d’améliorations aux infrastructures et aux services qui transformera le service ferroviaire GO, le faisant passer d’un réseau pour les navetteurs à un service de transport en commun régional rapide complet. L’expansion des infrastructures, y compris les nouvelles voies, les ponts, la signalisation et le matériel roulant, permettra au réseau de s’adapter aux périodes de pointe le long de tous les parcours ferroviaires de GO et d’ajouter un service de train électrique toutes les 15 minutes ou même bidirectionnel toute la journée le long de cinq corridors sur sept. D’ici à 2024, le service de train en période de pointe aura doublé et le service de train hors pointe aura quadruplé.

Système de transport intelligent : Il s’agit d’une forme de gestion des réseaux de transport qui emploie une technologie d’information en temps réel pour offrir des renseignements s’adaptant à la circulation et dans l’ensemble de la région qui permet aux fournisseurs de transport d’optimiser l’exploitation du réseau et aux voyageurs d’utiliser le système de manière plus efficace et plus commode. Les systèmes de transport intelligent comprennent la planification, le déploiement, l’intégration et l’exploitation permettant d’offrir une solution de bout en bout cohérente pour tous les passagers du transport en commun, y compris de l’information sur les voyageurs et le paiement électronique. Voir la définition de Mesures prioritaires relatives au transport en commun et de Gestion des réseaux de transport.

Transport actif : Comme défini dans la déclaration de principes provinciale de 2014 : transport à propulsion humaine, notamment la marche, le vélo, le patin à roulettes et les aides à la mobilité, incluant les fauteuils roulants et les autres dispositifs d’assistance motorisés qui se déplacent à une vitesse équivalente.

Transport en commun adapté : Ce type de transport offre un service de transport de porte-à-porte aux personnes handicapées admissibles et aux personnes âgées qui ne sont pas en mesure d'utiliser le transport en commun conventionnel pour une partie ou la totalité de leurs déplacements. Le transport en commun adapté est offert par les fournisseurs de services de transport en commun conventionnel pour créer un réseau de transport plus accessible. Habituellement, ce type de transport est financé et livré à l'échelle municipale.

Transport en commun local : Il s’agit d’un réseau de transport en commun exploité une municipalité à palier supérieur, inférieur ou unique.

Le transport en commun dans la RGTH est offert par Burlington Transit, Brampton Transit, Durham Region Transit, GO Transit, Hamilton Street Railway, Milton Transit, MiWay (Mississauga Transit), Oakville Transit, la Toronto Transit Commission et York Region Transit/VIVA.

Transport léger sur rail (TLR) : Infrastructure et service de transport en commun comportant des véhicules légers sur rail circulant dans leur propre emprise séparée de la circulation, avec signalisation prioritaire spécifique et espacement plus important entre les arrêts que les services ferroviaires conventionnels (généralement de 500 mètres à 1 kilomètre) afin de maintenir une vitesse moyenne plus élevée et de garantir la fiabilité du service. Voir la définition de Corridor de priorité au transport en commun.

Transport microcollectif : Il s’agit d’un type de mobilité partagée qui s’appuie sur des services de transport flexibles à petite échelle, au moyen de navettes ou de fourgonnettes, afin d’offrir des trajets qui sont souvent sur demande avec une application mobile ou un site Web et qui offrent des itinéraires dynamiques plutôt que fixes. Plusieurs passagers partagent leur trajet avec d’autres personnes qui ont un parcours ou une destination semblable. Voir la définition de Mobilité partagée et Mobilité sur demande.

Véhicules autonomes (VA) : Véhicules comprenant les automobiles et les autobus employant divers capteurs et dotés de technologies permettant d’effectuer certaines fonctions ou la totalité des fonctions de conduite. Les véhicules partiellement automatisés comprennent des fonctions de stationnement, d’aide au changement des voies et de prévention des collisions. Les véhicules entièrement automatisés effectuent toutes les fonctions de conduite sans l’intervention d’un conducteur humain. Ces véhicules peuvent être personnels ou partagés. Peut comprendre les taxis sans conducteur. Voir la définition de Véhicules connectés.

Véhicules connectés : Véhicules pouvant communiquer avec d’autres véhicules, des appareils électroniques mobiles et des infrastructures routières connectées (p. ex., signalisation). De nombreux véhicules emploient des technologies semblables, comme les systèmes de navigation GPS. Voir la définition de Véhicules autonomes, Systèmes de transport intelligents et Gestion de la demande de transport.

Vélopartage : Il s’agit d’un type de mobilité partagée qui consiste à partager des bicyclettes ou une flotte de bicyclettes entre plusieurs utilisateurs sur demande qui offre des périodes de location et des tarifs flexibles (utilisation ponctuelle ou abonnement). Généralement, les utilisateurs ont accès aux bicyclettes à l’aide d’un réseau de stations connectées qui sont souvent situées dans les zones à forte densité ou près des stations de transport en commun. Voir la définition de Mobilité partagée et de Premier et dernier kilomètre.

Vision zéro : Vision zéro vise à créer des réseaux de transport n’entraînant aucun décès ou blessures graves, au moyen de diverses interventions. Ces dernières comprennent une conception de rue plus sécuritaire, l’application des lois régissant la vitesse ou les troubles ayant une corrélation importante en ce qui concerne les décès ou les blessures graves, la sensibilisation des conducteurs, des cyclistes et des piétons en ce qui concerne les mesures de sécurité et les répercussions d’une infraction.

Voie cyclable : Une voie cyclable sur une route urbaine définie par une ligne sur la chaussée et par une signalisation. Elle est généralement à sens unique et à l’usage exclusif des cyclistes, régie par les règlements locaux et par le Code de la route. « Voie cyclable » est un terme de rechange pour divers termes employés par les municipalités de la RGTH, notamment « piste cyclable », « voie de classe 11 » et « voie cyclable délimitée ». Voir la définition de Voies réservées aux cyclistes.

Voies réservées aux cyclistes : Il s’agit d’une voie cyclable protégée des voies à usage général au sein d’une route et séparée par une barrière partielle ou totale. Les voies réservées aux cyclistes sont souvent décrites comme étant des voies cyclables « consacrées » ou « protégées », ou des « sentiers cyclables ». Voir la définition de Voie cyclable.

Voies réservées aux véhicules à multioccupants : Voies d’une route généralement réservées aux véhicules comportant un nombre minimal d’occupants (y compris les véhicules de transport en commun). Peuvent aussi être employées pour les parcours de priorité aux autobus.

Zone de grande gare de transport en commun : Selon le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe de 2017, il s’agit de la zone entourant une station ou un arrêt de transport en commun de niveau supérieur existant ou prévu et située à l'intérieur d'une zone de peuplement, ou zone entourant toute gare routière de voyageurs dans un noyau urbain. Les zones de grande gare de transport en commun se définissent généralement comme des zones situées dans un rayon d'environ 500 mètres d'une station de transport en commun, ce qui équivaut à environ 10 minutes de marche. Voir la définition de Centres de mobilité.