> Encourager les enfants à adopter la marche et le vélo | Metrolinx Engage

Encourager les enfants à adopter la marche et le vélo

Aujourd’hui

Les enfants et les adolescents marchent et roulent beaucoup moins à vélo qu’avant : chacun sait que ce n’est pas sain. Il devient de plus en plus habituel pour les jeunes de se faire reconduire à l’école, ou de conduire eux-mêmes lorsqu’ils en ont l’âge. De fait, les déplacements depuis ou vers les écoles représentent 20 % des déplacements effectués par les résidents de la RGTH durant la période de pointe du matin. Depuis 1986, la proportion d’élèves reconduits à l’école ou qui s’y rendent eux-mêmes a plus que doublé; par ailleurs, la part modale du transport actif pour les déplacements depuis ou vers les écoles ne cesse de baisser, ce qui contribue à l’augmentation du volume de la circulation routière et à la diminution de l’activité physique.

Le Plan préliminaire contient des actions qui appuient le transport scolaire actif et durable (TSAD), une approche qui contribue à améliorer la santé, la sécurité et l’environnement aujourd’hui, tout en développant certaines habitudes chez les jeunes pour qu’ils deviennent les piétons, les cyclistes et les passagers de train de demain.

Demain

Le Plan préliminaire prévoit que Metrolinx et ses partenaires régionaux (les ministères, les conseils scolaires, les municipalités, les fournisseurs de service, les ONG ainsi que d’autres intervenants) travaillent de concert pour établir des programmes de transport scolaire, de la maternelle à la douzième année. Un vaste programme mettra l’accent sur la planification des transports dans chaque école, afin d’explorer les possibilités de marcher ou de rouler à vélo vers les écoles en toute sécurité.

Le PRT pour 2041 graph

Tous les partenaires ont la possibilité d’appuyer cette coordination régionale s’ils adoptent aussi des mesures particulières à leur secteur, ce qui assurera que les solutions visant la marche, le vélo et le transport en commun sont taillées sur mesure pour répondre aux besoins de chacune des communautés.

Et il ne s’agit pas ici que des écoles. Le Plan préliminaire accorde la priorité aux déplacements des enfants et des adolescents dans les zones scolaires et dans la communauté en général (p. ex. des destinations récréatives comme les centres sportifs communautaires et les centres d’arts).

Ensemble

Nous désirons créer des communautés en santé et pour y parvenir, il faut planifier en fonction d’un but précis, aujourd’hui et pour demain. Nous devons nous poser d’importantes questions à propos de la santé et du bien-être à long terme de notre région, et choisir les chemins qui nous mènent là où nous voulons aller.

Les bons choix façonnent les bonnes habitudes. Nous pouvons concevoir des lieux dans lesquels marcher ou rouler à vélo ne constitue pas un risque pour les jeunes. Et ce faisant, nous profiterons tous des retombées positives.

En savoir plus sur le transport scolaire

Consultez le Plan préliminaire pour plus d’informations :

Page 89 :
Encourager les élèves à se rendre à l’école à pied ou à vélo

Page 90 :
Actions prioritaires

 

Comment pouvons-nous encourager les enfants et les adolescents à marcher ou rouler à vélo de façon sécuritaire vers des destinations locales où, jusqu’à maintenant, ils ont été reconduits en voiture?