> Background: Ten Years of Progress | Metrolinx Engage

Message d'avertissement

Les soumissions sont fermées.

Contexte : Dix années de progrès

Le Grand Projet : Relever le défi

Le Grand Projet énonce dix stratégies pour réaliser sa vision, ses buts et ses objectifs (voir la figure 2). Le plan représente une toute nouvelle façon de penser à propos de tous les modes de transport : passant d’une optique de déplacement de véhicules à une de déplacement de personnes.  

De nos jours, le progrès peut être constaté par le fait que 94 % des mesures du plan et des politiques connexes sont terminées ou en cours (voir la figure 2). (Voir le document technique sur les mesures prioritaires et les politiques connexes du Grand Projet pour la liste complète)

Ce progrès est le fruit d’un effort collectif de partenaires à la grandeur de la RGTH qui ont participé à la mise en œuvre du Grand Projet, y compris des municipalités, des sociétés de transport et des ministères provinciaux.

Figure 2 : Progrès sur la mise en œuvre

Tableau montrant les progrès réalisés et la mise en œuvre du Grand Projet. Il montre que 32 % des 92 mesures et politiques sont terminées ou continues, 62 sont en cours de réalisation et 7 % n’ont toujours pas commencé.

Mettre en branle les dix stratégies. En plus d’aller de l’avant avec des investissements majeurs dans le transport en commun rapide, Metrolinx et ses nombreux partenaires ont aussi mis en place de nombreux projets qui reflètent l’éventail complet des dix stratégies du Grand Projet. Ensemble, ces initiatives ont un impact positif sur la mobilité dans la région. Le rapport de surveillance de référence sur le Grand Projet (2013) permet d’évaluer de manière approfondie les progrès quant à l’ensemble des mesures et politiques du Grand Projet.

Exemples du Grand Projet en cours

Stratégie n° 1 : Établir un réseau régional complet de transport en commun rapide  

  • Metrolinx lance le service régional express de GO et a lancé le service Union Pearson (UP) Express
  • La ville de Toronto, Metrolinx et leurs partenaires modernisent la gare Union
  • Metrolinx poursuit ses travaux de construction sur le TLR Eglinton Crosstown à Toronto, et elle a permis le prolongement du service ferroviaire GO vers Kitchener-Waterloo
  • La société MiWay de Mississauga met en place un service d’autobus rapides
  • La région de York met à niveau son réseau d’autobus avec des voies rapides distinctes, dans le cadre de VivaNext

Stratégie n° 2 : Améliorer et étendre le transport actif

  • Metrolinx a ajouté des passerelles et des passages inférieurs pour piétons et vélos et au-dessus des principales autoroutes, lignes ferroviaires et cours d’eau
  • Les sociétés de transport en commun public ont ajouté des supports à vélo à tous les autobus urbains de la RGTH
  • L’Ontario a introduit la stratégie provinciale #VéloOntario
  • Les municipalités ont fourni de nouvelles installations piétonnières et cyclables, de sentiers à voies cyclables peintes ou séparées, et des mises à jour des plans de transport actif
  • Hamilton et Toronto ont introduit des programmes de vélopartage

Stratégie n° 3 : Améliorer l’efficacité du réseau routier et autoroutier

  • MTO construit de nouveaux parcs de stationnement pour le covoiturage, des voies réservées aux véhicules multioccupants sur les autoroutes de la série 400, et des prolongements aux autoroutes 410, 404, 407 et 427
  • Metrolinx a introduit le stationnement prioritaire pour les usagers de covoiturage à plusieurs stations de GO Transit
  • Des municipalités ont ajouté des capacités aux artères dans toute la région

Stratégie n° 4 : Créer un ambitieux programme de gestion de la demande des déplacements

  • Des municipalités et Metrolinx ont élargi le programme des lieux de travail Smart Commute pour fournir un programme de GDT à environ 330 membres (comptant 720 000 employés), et ont lancé de nombreuses initiatives pour soutenir le transport scolaire actif.

Stratégie n° 5 : Créer un système de transport qui soit d’abord axé sur le client

  • Metrolinx a lancé l’outil de planification de voyage régional Triplinx
  • Metrolinx et les sociétés de transport de la région de Toronto, de Hamilton, de Brampton, de Durham et de York ont lancé une information en temps réel pour les services de transport en commun
  • Metrolinx a appuyé le centre de réservation conjointe de transport adapté Call-One durant les Jeux panaméricains de 2015
  • Metrolinx et des fournisseurs locaux de transport en commun ont conçu un programme d’orientation de réseau intégré

Stratégie n° 6 : Mettre en place un système intégré de tarification des transports en commun

  • Metrolinx, UP Express et toutes les sociétés de transport en commun (sauf Milton) ont adopté le système de carte tarifaire Presto
  • Metrolinx et tous les fournisseurs régionaux de transport en commun ont des ententes d’intégration tarifaire en vigueur
  • Metrolinx et les sociétés de transport de la RGTH de l’extérieur de Toronto ont des ententes d’intégration tarifaire donnant droit à des tarifs réduits sur les services municipaux de transport en commun à destination ou en provenance du réseau de GO

Stratégie n° 7 : Bâtir des collectivités qui favorisent la marche, le vélo et le transport en commun

  • Metrolinx a introduit les directives pour les centres de mobilité et le plan de stationnement aux gares et d’accès aux gares de GO Transit (présentement en cours de mise à jour dans le contexte du SRE de GO)
  • L’Ontario a publié les directives en matière d’aménagement axé sur les transports en commun
  • Des municipalités ont intégré des centres de mobilité dans les plans officiels et les plans directeurs des transports
  • Metrolinx et des municipalités de la RGTH ont entrepris des études sur le stationnement, comme la stratégie de stationnement de Mississauga pour le centre de la ville

Stratégie n° 8 : Prévoir un accès universel

  • Metrolinx a mis sur pied le comité consultatif régional sur l’accessibilité, formé principalement de personnes handicapées, afin qu’elles fournissent des données sur les éléments d’accessibilité sur un vaste éventail de projets de Metrolinx
  • Des municipalités et des sociétés de transport en commun améliorent la coordination et la prestation de services spécialisés de transport en commun, y compris l’établissement d’un protocole d’entente qui reconnaît l’admissibilité entre les fournisseurs de services de transport adapté pour faciliter le déplacement hors des limites

Stratégie n° 9 : Améliorer le transport des marchandises à l’intérieur de la RGTH et avec les régions adjacentes

  • Metrolinx a entrepris l’étude sur le transport des marchandises en milieu dans la RGTH, et a mis sur pied le Forum multisectoriel sur le transport des marchandises dans la RGTH, ainsi qu’un cadre permettant la collecte de données sur le transport des marchandises en zone urbaine
  • L’Ontario a publié les directives en matière d’aménagement facilitant le transport des marchandises
  • Les régions de la RGTH adoptent une approche stratégique pour le transport des marchandises, grâce à un éventail d’études et de plans, comme le plan stratégique du transport des marchandises de la région de Peel

Stratégie n° 10 : S’engager à assurer une amélioration continue

  • Metrolinx a entrepris une nouvelle recherche sur différentes questions touchant au transport et a appuyé des initiatives locales dans toute la région, comme le projet pilote de transport en commun dynamique de Milton
  • Des partenariats de collaboration ont été établis avec le groupe de modélisation des transports de l’université de Toronto, ainsi qu’avec des municipalités locales et régionales, des organisations non gouvernementales et des établissements d’enseignement

Expansion du réseau de transport en commun rapide

L’un des plus spectaculaires changements ayant suivi le Grand Projet est l’expansion du réseau de transport en commun rapide de la région, qui a commencé avec les récents succès du programme « Solutions Rapides » de 2008-2009. Les projets prioritaires identifiés par le PTR ont recueilli la « Première Vague » d’investissement, ayant totalisé plus de 16 milliards de dollars. À travers le programme Faire Avancer l’Ontario, une somme additionnelle de 15,5 milliards de dollars a permis le progrès des projets de la « Nouvelle Vague »  

La figure 3 présente une carte de transport en commun rapide en 2008, et la figure 4 présente une carte de projets financés de transport en commun rapide de la RGTH attendus pour 2025, ainsi que des projets de la « Nouvelle Vague » qui avancent à travers une planification et une conception subséquentes.

Un grand pas en avant : Service régional express de GO (SRE). L’impact du PRT s’est fait sentir en 2015 lorsque la province de l’Ontario a annoncé sa participation au service ferroviaire GO électrique plus rapide et plus fréquent dans toute la région. Cette initiative transformera le réseau ferroviaire GO, qui était en grande partie un service d’heure de pointe, en un réseau de transport en commun rapide à deux sens pour toute la journée. Il y aura par conséquent une augmentation de l’utilisation des transports en commun, une réduction des durées de trajet et une meilleure gestion des embouteillages. Le concept de SRE GO a été décrit dans le Grand Projet et il continue d’être mis en œuvre à travers le programme de la province Faire Avancer l’Ontario.

Le SRE GO est en train de créer aujourd’hui un nouveau potentiel dans la région, en améliorant le confort, en débloquant le potentiel de développement et en rendant les centres d’emploi plus accessibles avec des services de train fréquents de 15 minutes. Les services ferroviaires GO des heures de pointe seront aussi étendus afin de faciliter les correspondances avec d’autres réseaux de transport en commun et réduire la dépendance des clients aux horaires. Le SRE GO fournira quatre fois plus de trajets dans les périodes hors pointe, telles que les soirs et les week-ends, et deux fois plus de trajets pendant les heures de pointe. Le passage de la plupart des services ferroviaires GO des moteurs diesel à des moteurs électriques dans les zones principales du réseau, rendra les trajets plus rapides, le service plus fréquent, et réduira les coûts opérationnels ainsi que les émissions de gaz.

Toutes les zones de la RGTH verront des améliorations avec le SRE GO. Le nombre de passagers de transport en commun GO devrait presque doubler – et atteindre 127 millions de clients – dans les cinq années suivant la fin de la mise en œuvre.

Figure 3 : Réseau de transport en commun rapide de la RGTH en 2008

Figure 4 : Réseau de transport en commun rapide de la RGTH en 2025 (projets financés et terminés) et projets en cours

PROJETS DE LA PREMIERE VAGUE et DU PROGRAMME SOLUTIONS RAPIDES DU PTR

Améliorations initiales. Les premières étapes de mise en œuvre du Grand Projet ont inclus 740 millions de dollars de « Solutions Rapides ». Parmi les projets terminés, il y a l’expansion du réseau ferroviaire et du parc d’autobus de GO Transit, l’acquisition de nouveaux autobus pour les sociétés de transport municipales, la mise en place du « DRT Pulse » ayant amélioré le service à Durham et l’ajout de support à vélos sur chaque autobus dans la RGTH.  

Projets de « Première Vague ». La mise en œuvre du Grand Projet a débuté en bonne foi avec l’engagement d’un financement important de la « Première Vague » de projets de transport en commun de la liste des grandes priorités du plan. Alors que plusieurs projets sont terminés, d’autres sont en cours de planification ou en phases de construction.

Projets partiellement ou totalement opérationnels, depuis 2008 :

Voies rapides ou voies express VivaNext de la région de York (premier segment majeur ouvert en 2013). Ce projet comprend plus de 34 km de voies express dédiées aux autobus sur les routes principales, y compris l’autoroute 7, Yonge Street et Davis Drive.

Mississauga Transitway (premier segment ouvert en 2014). Ce corridor de 18 km parallèle à l’autoroute 403 et à Elington Avenue permettra aux autobus de circuler sans être bloqués dans les embouteillages, en reliant le réseau de métro de la TTC, le centre-ville du Mississauga et les pôles d’emplois tels que le Airport Corporate Centre.

UP Express (ouvert en 2015). Cette liaison ferroviaire directe entre l’aéroport international Pearson de Toronto et la gare Union offre une fréquence de 15 minutes avec des arrêts aux gares GO de Weston et de Bloor.

Expansion du service ferroviaire GO Transit (en cours). Plusieurs projets visant à améliorer le service ferroviaire régional, tels qu’identifiés dans le Grand Projet, sont terminés depuis 2008. Cela inclut la mise en place du service horaire bidirectionnel de mi-journée sur la ligne Kitchener entre Union et Mount Pleasant et le prolongement de la ligne de Lakeshore West jusqu’à la gare GO de West Harbour à Hamilton. Le prolongement de la ligne de Richmond Hill jusqu’à la nouvelle gare GO de Gormley ouvrira en fin 2016. Ce prolongement GO a été appuyé par des améliorations à la plaque tournante du transport le plus important du Canada, la gare Union, définies comme prioritaires en 2008 en tant que « Grand Projet no 3 ». Parmi les travaux terminés et en cours, il y a la modernisation du quai couvert et des aiguillages ainsi que des halls d’entrée élargis, de nouvelles connexions de chemin, et un second quai de métro prévu pour accommoder l’augmentation de passagers.

Projets actuellement en cours de planification, de conception ou de construction (mais pas terminés) :

Prolongement de la ligne de métro Toronto-York Spadina (ouverture prévue fin 2017). Ce prolongement de la station Downsview à Vaughan Metropolitan Centre sera la première ligne de métro dont le prolongement sort des limites de la ville de Toronto.

TLR Elington Crosstown (ouverture prévue pour 2021). Ce parcours de 19 km, avec plus de 10 km souterrains, transportera les voyageurs à travers Toronto, de Weston Road à la station de métro Kennedy.

TLR Finch West (ouverture prévue pour 2021). Cette ligne de 11 km s’étendra de la station de métro Finch West, actuellement en construction, à Keele Street à Humber College.

TLR Sheppard East (dates à déterminer). Cette ligne va s’étendre sur près de 13 km de la station de métro Don Mills à l’est de Morningside Avenue.

Transport en commun rapide de Scarborough (dates à déterminer). Le financement du projet de transport en commun rapide de Scarborough identifié dans le Grand Projet en 2008 a été réattribué à un projet de remplacement dirigé par la ville de Toronto, le prolongement de la ligne de métro Bloor Danforth. Le prolongement de la ligne de métro de Scarborough est actuellement en phase de planification.

PROJETS DE LA NOUVELLE VAGUE DU PTR

Une « Nouvelle Vague » de projets avait été identifiée en 2012, en s’appuyant sur le solde des projets à priorité élevée du Grand Projet. Le cadre proposé pour l’expansion du système ferroviaire GO serait renforcé avec l’engagement en 2014 du gouvernement provincial dans le service régional express GO.  

Avec actuellement un financement plus grand en place pour bon nombre de ces projets, le travail est maintenant entamé, avec pour but le développement du réseau de transport en commun rapide de la RGTH et l’expansion du service journalier de transport en commun régional.

Les autres projets sont les suivants :

Les projets à financement intégral sont les suivants :

Service régional express GO (exécution par phases 2014-2024). Le programme GO SRE est un investissement en capital de 13,5 milliards de dollars pour transformer le réseau GO d’un service orienté navetteur, en une option complète de transport en commun régional rapide. Les niveaux de service sur les sept lignes ferroviaires GO seront étendus et un service électrique, toutes les 15 minutes ou mieux dans les deux directions toute la journée, sera lancé dans les zones essentielles de cinq lignes : Lakeshore East, Lakeshore West, Kitchener, Barrie et Stouffville. L’électrification UP Express sera aussi effectuée à travers le programme GO SRE.

TLR Hurontario (ouverture prévue pour 2022). Ce service de 20 km entre Port Credit et l’aérogare de Brampton Gateway à Steeles Avenue, fera la liaison entre quatre centres de mobilité et supportera les zones de croissance urbaine planifiée. Il reliera le Mississauga Transitway et les SAR planifiés de Dundas Street ainsi que les lignes GO de Milton et de Lakeshore West.

TLR Hamilton (ouverture prévue pour 2024). Ce projet va s’étendre dans les parties inférieures de la ville de Hamilton, en reliant McMaster University à Queenston Circle à travers le centre-ville. Il sera relié à la gare GO de West Harbour ainsi qu’un futur lien piétonnier à la Hamilton GO Centre.

Les projets additionnels de la Nouvelle Vague avec la planification et la conception entamés sont :

Ligne d’allègement. Cette nouvelle ligne de transport en commun rapide, fournirait de nouvelles options d’accès à la plus grande zone d’emplois de la RGTH, au centre-ville de Toronto, et allégerait le trafic sur la ligne de métro de Yonge.

Le prolongement de la ligne de métro Yonge North. Ce prolongement proposé de la gare Finch de Toronto vers l’autoroute 7 de Richmond Hill serait le second prolongement de la ligne de métro allant au-delà de la ville de Toronto, reliant les lignes de SAR Viva effectuant des trajets vers le nord, l’ouest et l’est, ainsi que la ligne de Richmond Hill GO.

Service d’autobus rapides de Dundas Street. Ce projet de transport en commun est-ouest de 40 km traverserait l’ouest de la RGTH, reliant Brant Street dans la ville de Burlington à la station de métro Kipling à Toronto. Il relierait la ligne de Milton GO, le métro de Bloor-Danforth et le TLR de Hurontario.

SAR Durham-Scarborough. Cette nouvelle ligne s’étendrait de Scarborough Civic Centre à Toronto au centre-ville d’Oshawa, dans la région de Durham, par l’autoroute 2, reliant les centre-villes de Pickering, d’Ajax, de Whitby et d’Oshawa, offrant aux résidents un accès amélioré au réseau de transport en commun de la TTC.

Les projets de transport en commun rapide de la Nouvelle Vague permettent à plus de personnes d’aller au travail et d’effectuer leurs courses quotidiennement en utilisant le transport en commun. S’ils sont tous mis en œuvre, ces projets apporteraient 72 % de résidents et 76 % d’emplois dans un intervalle de deux kilomètres de transport en commun rapide, comparativement aux 42 % et 64 % (respectivement) de 2001.

La mise en œuvre potentielle de tous les projets de transport en commun rapide de la Nouvelle Vague doit créer plus de 900 000 années-personnes d’emplois et rapporter jusqu’à 130 milliards de dollars à l’économie de l’Ontario.

Pour en savoir plus.

Vous pouvez participer quand bon vous semble et à votre façon.

Si vous souhaitez lire la totalité des renseignements contextuels, vous pouvez télécharger l’ensemble du document de travail pour le lire hors ligne.

En plus de trouver de l’information pertinente sur le contexte, vous pouvez donner vos commentaires sur d’autres sujets en cliquant sur les rubriques ci-dessous.

Dites-nous ce que vous pensez!

Submissions are closed.