> Aménagement à proximité des gares | Metrolinx Engage

Aménagement à proximité des gares

Aujourd’hui

Depuis toujours, le transport en commun assure un service aux résidents des centres urbains denses, qui l’utilisent pour aller travailler, se divertir ou pour une multitude d’autres raisons. La conception choisie a favorisé une densification accrue dans certains secteurs, alors qu’elle ne tenait pas du tout compte du potentiel inexploité dans le reste de la région. Ne serait-il pas plus logique d’élargir le réseau, ainsi que toutes les possibilités qu’il offre, de façon plus équitable dans la région?

Évidemment, cela est plus facile à dire qu’à faire. Actuellement, il existe de nombreux obstacles aux travaux d’aménagement à proximité des plaques tournantes du transport. D’abord, il arrive que les terrains soient plus chers autour des gares. Il arrive aussi que le zonage ne soit pas exact ou que la population locale s’oppose à certains changements. Bon nombre de ces endroits sont très peu attrayants en raison de la faible fréquence du service de train, souvent offert uniquement le matin et le soir, et dans la direction la plus achalandée des navetteurs. Par ailleurs, il s’avère parfois difficile de construire près des gares lorsque les terres sont utilisées pour le stationnement des navetteurs.

Notre région compte de nombreux centres de transport en commun dispersés un peu partout. Si le développement urbain était accentué près de ces centres, les possibilités seraient bien plus nombreuses pour les résidents de la RGTH.

Demain

L’endroit où l’on construit les gares de transport en commun et la façon dont se fait le développement sont des facteurs déterminants pour établir un réseau de transport intégré dans la RGTH.

Le transport en commun relie les personnes aux emplois, aux écoles, à leur milieu de travail et aux services publics importants, et c’est pourquoi le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe (disponible en anglais seulement) établit des cibles de densification autour des gares situées sur les corridors prioritaires. En outre, ces secteurs devront être conçus pour favoriser à la fois le transport et la densification urbaine, et encourager l’accès aux gares par des modes de transport tels que la marche, le vélo et le transport en commun.

La planification et le développement devront être assurés par l’ensemble des intervenants provinciaux et municipaux, les sociétés de transport et le secteur privé. Ensemble, ils pourront s’adapter à la croissance grâce à des initiatives comme :

  • Travailler de concert avec les intervenants afin d’établir des plans d’aménagement de gares qui appuient l’utilisation des terres désirée et évitent des choix qui n’exploitent pas leur plein potentiel.
  • Construire les établissements et les installations faisant l’objet de financement public près du transport en commun grâce à des infrastructures favorisant la marche et le vélo.
  • Aider Metrolinx à jouer un rôle de chef de file dans l’aménagement et le réaménagement à proximité des gares, afin de réaliser les objectifs du Plan de croissance et du Plan préliminaire.
  • Réexaminer les incitatifs financiers et économiques, puis créer de nouvelles mesures qui encouragent un développement urbain adéquat, au bon endroit.

Les décisions en transport ont des répercussions sur l’utilisation des terres, et vice versa. À mesure que le réseau prend de l’expansion, d’excellentes occasions se présentent pour créer des communautés plus complètes, qui offrent une plus grande connectivité et qui encouragent le transport en commun, la marche et le vélo.

Ensemble

Se doter de gares et de services de transport en commun bien intégrés est l’objectif premier. Tous bénéficieront des retombées, qu’il s’agisse de nouvelles possibilités d’emploi, de liaisons pratiques vers les zones résidentielles, de nouveaux services ou de l’arrivée de services publics à proximité des lieux de transport en commun à fréquence élevée. De plus en plus de navetteurs auront la possibilité de laisser la voiture à la maison.

L’expérience prouve que nous devons davantage intégrer le développement urbain dans la planification et l’approvisionnement du transport en commun. C’est là la meilleure façon d’optimiser ces espaces, afin de mieux servir les communautés. Tous bénéficieront de possibilités et d’une croissance mieux réparties dans la région.

En savoir plus sur l’aménagement à proximité des gares

Consultez le Plan préliminaire pour plus d’informations :

Page 82 :
Stratégie no 4 : Intégrer l’utilisation du territoire et le transport

Page 90 :
4.3 Mettre l’accent sur le développement de centres de mobilité et de zones comportant des stations de transport en commun importantes le long de corridors de transport en commun prioritaires

Devrions-nous encourager davantage le développement urbain autour des gares, même si cela signifie réduire le nombre de places de stationnement disponibles?